Qu’est-ce que le Growth Hacking

qu'est ce que le growth hacking

Qu’est-ce que le Growth Hacking

On entend beaucoup parler de ce néologisme, mais au juste, qu’est ce que le Growth Hacking ?

Growth Hacking : définition

Pour comprendre le sens de cette expression, il faut d’abord analyser et traduire les deux mots qui la compose.

Growth : la croissance, en anglais.

Hacking : du verbe « to hack », pirater, toujours en anglais.

Donc littéralement, qu’est-ce que le Growth Hacking ? C’est pirater la croissance (sous-entendu d’un site internet, puisque c’est ce que nous abordons dans ce blog). C’est un ensemble de techniques webmarketing qui permettent d’accélérer rapidement la croissance d’un site, d’une start up etc…

growth hackingLe concept du Growth Hacking, apparu au début des années 2010 aux USA, tend à optimiser les metrics AARRR (Voir ma méthode) par tous les moyens possibles, en mettant en place des expériences jusqu’à trouver la ou les techniques qui vont faire grossir le site (test and learn). Il suffira ensuite de les automatiser.
Pour résumer, le growth hacker a un seul objectif : la croissance.

Dans le détail, quelques exemples concrets de Growth hacking

Le growth hacking, c’est à la fois être innovant, avoir l’esprit critique, mais aussi avoir quelques connaissances techniques. Il ne faut pas hésiter à aller chercher la donnée qui va montrer un manque certain, et creuser jusqu’à trouver un fix à ce problème.

Les exemples les plus connus sont bien sûr Hotmail avec son « PS, I love you. Get your free Email at Hotmail« . Chaque email envoyé par les nouveaux utilisateurs d’Hotmail contenait cette signature, incitant le lecteur à créer lui-même un compte chez Hotmail. Observez maintenant le nombre de vos contacts ayant une BAL Hotmail 😉

AirBNB, lui à eu recours à une méthode un peu plus technique, qui consistait à publier chaque nouvelle annonce d’appartement sur le célèbre réseau Craig’s List, une sorte de Le Bon Coin aux États-Unis.

Mais, observons ici les exemples un peu moins connus qui ont fait le succès d’entreprises aujourd’hui devenues des incontournables.

Buzfeed, le growth hacking par inadvertance

buzzfeed logoBuzzfeed, vous ne pouvez pas ne pas connaître. C’est ce site, cette page Facebook, ou encore ce compte Twitter, qui partage les infos les plus délirantes, les plus WOW, les plus LOL…

Bien que le site fût officiellement lancé en 2006, c’est en 2001 que son fondateur, Jonah Peretti transféra le contenu d’un email entre lui et Nike à 12 de ses amis, contenant une dispute sur que le fait que Peretti pourrait avoir le mot « Sweatshop » (atelier clandestin) imprimé sur ses chaussures via un Nike ID. ses 12 amis furent suivre cet email à leur tour, et rapidement, ce sont des millions d’américains qui prenaient connaissance de l’email, attirant l’attention des plus gros sites d’informations.

Tinder, un produit qui révolutionne son marché

tinder logoParfois, la croissance tient tout simplement a un produit remarquable. Tinder, cette application de rencontre que toi, célibataire, utilise probablement, a connu son essor grâce à :

  • une application addictive grâce à une UX gamifiée.
  • Une place de marché d’envergure
  • Un effet de réseau grâce à des lancements par universités.

Aujourd’hui :

  • bouche à oreille et articles de presse
  • une amélioration constante du produit et une expérience utilisateur toujours enrichie.
  • des techniques imparables de ré-engagement et de rétention.
  • Une croissance internationale
  • Monétisation

Pour résumer, Tinder a débuté en créant la demande, et en provocant le bouche à oreille.

SnapShat, à l’écoute des craintes d’un public dur à atteindre : les ados

snapchat-logoSnapchat a su très rapidement comprendre les peurs et craintes des ados, par rapport aux réseaux sociaux les plus connus (Facebook, Twitter etc…). Leur vie privée est importante et il ne souhaite pas l’étaler sur un réseau qui traque la moindre donnée pour la stocker et la revendre à des clients (Facebook Ads…).

C’est donc grâce à un système de photo qui s’efface ensuite, que le réseau est né. Tout d’abord considérée comme une application de « Sexting » (texto de sexe …), la rumeur a contribuer à faire grandir sa notoriété.

 

Uber, proposer un meilleur produit, l’offrir pour le faire découvrir.

uber logoCe qui commença par être un service de location de voitures avec chauffeur privé à San Francisco, vaut désormais plus de 3,76 milliard de dollars et est présent dans plus de 35 grandes villes au monde.

Comment Uber a-t-il réalisé son coup ?

Le constat de départ est plutôt simple : les taxis était plutôt archaïques, pas agréables, et compliquer à trouver autrement qu’en sifflant à la volée dans la rue … La carte bancaire n’était pas toujours acceptée, le taximètre parfois pas éteint au bon moment, et les parcours choisis un peu de façon « aléatoire »…

Cette expérience négative fut le départ d’Uber, qui proposa un service haut de gamme de location de voiture avec chauffeur privé. Une application pour commander sa voiture, en repérant au préalable les chauffeurs a proximité, ce dernier qui confirme par sms son arrivée imminente. Les voitures sont élégantes, spacieuses, tout confort. une fois a destination, l’application prélève le montant de la course sur votre compte… Simple, efficace.

Et pour faire connaître son service, il a suffit de faire un bon travail sur les Early Adopters. ces individus qui, tellement séduits par le service, vont se charger de le faire connaître à votre place ! Ils en parlèrent à leurs amis, leur montrant qu’en deux clics sur le téléphone ils pouvaient avoir un chauffeur à la demande en quelques minutes. On appelle cela la WOW expérience. Mais la vraie question est, comment Uber a-t-il pu rentrer en relation avec ses early adopters ? C’est simple, tout simplement en sponsorisant des évènements, et en offrant des trajets gratuitement aux visiteurs. Ils ciblèrent les évènement dans les milieus high tech, où les visiteurs seraient les plus enclins à utiliser une appli mobile. Et hop, le tour était joué. Tellement surpris par le service et de façon si agréable, toutes ses personnes, en plus d’utiliser par la suite le service régulièrement, en firent la promotion auprès de leurs proches, sur les réseaux sociaux etc …

growth-hacking-1

Il existe de nombreuses références à des techniques dites de « Growth Hacking » partout sur internet, et ce billet pourrait être bien plus long. Mais cela vous donne une idée un peu plus précise de ce qu’il en retourne de ce terme que vous voyez désormais un peu partout sur la toile.

Et vous, quelles sont vos références en matière de « piratage de la croissance » ? 😉
Quelques liens pour en savoir plus sur le Growth hacking :

le growthhacking ne fera pas décoller votre startup par François Grante

GrowHack.com

Le growthhacking selon Chamath Palihapitiya (Facebook)

Le blog d’Andrew Chen

le topic Growth Hack sur Quora

Un Profil de Growth hacker

lie-to-me-show-me-the-money

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer